Rechercher

LIGHT MY FIRE - ENERGIE DE PRINTEMPS

Chers amies, amis et élèves,



Nous venons de franchir le seuil de l’équinoxe de printemps, qui a eu lieu ce week-end, et qui détermine le début de l’année astrologique et de l’année 'naturelle'. Les jours sont désormais plus longs que le nuit, l’énergie est montante, les fleurs apparaissent dans les champs, les oiseaux reviennent de leurs longs voyages, nous basculons dans l’écosystème de la ‘lumière’, nous nous dirigeons à grands pas vers la ‘belle saison’. Nous sentons cette énergie de renouveau partout autour de nous et nous avons envie de faire, de sortir, d’agir, de créer.


Au printemps, on sent quelque chose en nous qui jaillit, qui s’éveille, qui renaît. C’est vraiment une force de renaissance. Mais il y a aussi un dicton en Italie qui dit « Aprile dolce dormire (En avril que c’est bon de dormir). Les anciens le savaient bien. Au printemps, dans cette phase de transition qui nous fait passer des longues nuits hivernales à l’explosion de vie dans la nature, nous pouvons aussi ressentir des moments de fatigue. C’est notre corps qui s’adapte au changement de saison. Le yoga nous aide alors à prendre conscience de ces énergies dans notre corps et à booster notre feu interne, qui va nous donner l’entrain pour réaliser nos envies et nos projets.


Nous sortons des ténèbres de l’hiver et le feu est l’élément transformateur qui nous permet de faire cette transition. Le feu est aussi l’élément transformateur dans notre corps, indispensable pour élaborer la nourriture que nous ingérons et la transmuter en énergie. Si l’on digère bien, il y a de bonnes chances que tout le reste fonctionne assez bien aussi. En ayurvéda, on parle de feu digestif, de agni. Au niveau des chakras, on se situe dans Manipura, dont la traduction est « la cité des joyaux » et qui est l’espace de notre feu interne. C’est le troisième chakra, le chakra jaune, situé au centre de notre abdomen. C’est le centre de feu de notre corps, le point culminant de la chaleur, qui brille comme un joyau et qui nous donne de la vitalité et de l’énergie.


Alors, entretenir sa digestion veut dire, entre autres, être à l’écoute de ce que notre feu digestif est en mesure de digérer.


Qu’est-ce que je mange ?

Comment est-ce que je mange ?

Quand est-ce que je mange ?

Est-ce que je mange avec joie, avec plaisir ?


Il s’agit de s’observer sans juger, d’observer ce que le corps nous dit, quels sont les aliments que nous digérons, les aliments que nous ne digérons pas, la quantité de nourriture consommée, le moment de la journée dans lequel nous mangeons. Observer si l’on mange parce que l’on a faim ou si l’on mange juste par habitude. S’observer veut dire écouter son corps et lui apporter du soin et de l’attention. Et, de la même manière, on peut observer comment nous digérons non seulement la nourriture physique, mais aussi les émotions, les informations que nous recevons au quotidien.


Comment est-ce que je digère les informations / les expériences que je vis ?

Est-ce que je prends le temps de les digérer, de les métaboliser ?

Est-ce que je tire de l’énergie / des enseignements de mes expériences ?


La pratique proposée cette semaine sur Hyksos Life est accessible à tous. Elle a pour but de raviver ce feu interne, ce feu digestif, de raviver notre flamme. En activant notre chaleur interne, c’est notre courage aussi qui est activé, le courage d’être, d’exister, en harmonie avec notre être profond. Vous trouverez ici le lien à la pratique de cette semaine.






Je vous souhaite une bonne pratique, une bonne renaissance et vous dis à bientôt sur le tapis !


Namasté.

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout