Rechercher

ÉQUILIBRAGE DE NOS FORCES YIN ET YANG

Chers amis, amies et élèves,





J’espère que les pratiques de connexion avec la force féminine et la force masculine vous ont apporté beaucoup de plaisir et de ressentis sur ces deux énergies dont la polarité nous permet d’expérimenter toutes les facettes du vivant. Si vous avez envie d’y retourner, voici les liens aux articles précédents avec vidéos respectives :


· Connexion avec la force yin (féminine) : article de blog et vidéo.

· Connexion avec la force yang (masculine) : article de blog et vidéo.


La pratique proposée cette semaine vise, après avoir exploré les deux énergies séparément, à les conjuguer et les équilibrer. Pour se faire, nous allons tout d’abord prendre conscience, à travers le ressenti corporel, du côté gauche du corps, pour ensuite passer au côté droit. Nous allons tenter l’expérience de ‘respirer’ du côté gauche d’abord et du côté droit ensuite, en dirigeant notre attention et intention sur les différentes parties du corps tout au long des postures proposées. Vous trouverez le lien à la séance de cette semaine ci-bas:





La force yin étant plutôt réceptive et passive et la force yang plutôt dynamique et active, nous allons alterner des postures statiques et dynamiques en les synchronisant avec la respiration. Dans la séance proposée cette semaine, vous allez alors ressentir la force masculine / active dans les exercices plus ‘musculaires’ avec conscience mise sur les muscles de l’abdomen, des jambes et des bras, et la force féminine / réceptive dans les postures où il est demandé de ‘lâcher prise’ et de s’abandonner à la force de gravité de la terre, ce qui va nous permettre d’aller plus en profondeur dans les assouplissements et étirements. Le fait de se connecter en conscience avec ces deux approches, va nous permettre d’équilibrer ces deux pôles en nous et de trouver plus d’harmonie intérieure.




Surya Namaskara


Kushiyogalaya

Kushiyogalaya


Dans la séquence de Surya Namaskara (Salutation au Soleil) que l’on va pratiquer trois fois consécutives, nous allons placer notre intention sur la connexion de l’énergie du ciel / du soleil (yang) avec l’énergie de la terre, ce qui va nous permettre de canaliser ces deux forces et de les ‘offrir’ l’une à l’autre et vice-versa dans le but de ressentir cette connexion haut / bas à l’intérieur de nous aussi. Dans ce monde de dualité polarisée, il est très utile de comprendre, par les dynamiques en jeu dans notre propre corps, comment chacune de ces forces est indispensable à l’autre, comment chacune est interconnectée et interdépendante et que de les scinder non seulement est impossible mais contreproductif et autodestructeur. C’est à travers l’acceptation de l’alternance fluide entre elles, que nous arrivons alors à ‘danser’ avec la vie, toujours changeante et en mouvement.


D’un point de vue technique, « Surya Namaskara n’est pas considérée comme faisant partie des exercices de yoga traditionnels. Mais c’est une excellente méthode pour assouplir les articulations et tous les muscles du corps. […] Un cycle complet de Surya Namaskara comporte douze positions qui se succèdent »[1].


1. Pranamasana : la posture de la prière (débout, mains jointes devant la poitrine, pieds joints).

2. Hasta Uttanasana : la posture des bras levés (toujours débout, les bras levés au-dessus de la tête en se penchant légèrement en arrière).

3. Padahastasana : la posture des mains aux pieds (flexion avant on touche les pieds avec les mains en gardant les jambes tendues).

4. Ashwa sanchalanasana : la posture équestre (fente basse, pied droit derrière et pied gauche devant, genou à l’aplomb sur le talon, mains des deux côtés du pied gauche avant, regard dirigé vers le ciel, dos creux, tête en arrière).

5. Guetteur (planche frontale avec contraction de l’abdoment (version 1) ou Parvatasana : la posture de la montagne (ou chien tête en bas).

6. Ashtanga namaskara : salutation des huits points : deux genoux au sol, poitrine et menton au sol, hanches et abdomen légèrement soulevés au-dessus du sol, mains de part et d’autre de la poitrine, au niveau des épaules, ce qui fait que, dans la posture finale, le corps touche le sol en huit points : les deux pieds, les deux genoux, la poitrine, le menton (ou le front) et les deux mains.

7. Bhujangasana : la posture du cobra. On peut faire cobra bas ou cobra haut.

8. Parvatasana : la posture de la montagne (ou chien tête en bas).

9. Ashwa sanchalanasana : la posture équestre (en amenant la jambe droite, qui était dans la première posture équestre de la série en arrière, cette fois-ci vers l’avant).

10. Padahastanasana : la posture des mains aux pieds (comme au point 3).

11. Hasta utthitanasana : la posture des bras levées (comme au point 2).

12. Pranamasana : la posture de la prière (comme au point 1).


Ils existent plusieurs types de Surya Namaskara. Cette série a été prise du livre de Swami Satyananda Saraswati, Asana Pranayama Mudra Bandha (pp. 109-119). Sur le site de Kushiyogalaya vous trouverez une bonne représentation graphique de cette séquence (image ci-dessus), que l’on va répétez deux fois pour faire une série complète, en commençant la deuxième fois par la jambe gauche (au lieu de la droite).


Respiration alternée

Pour la pratique de respiration finale, nous allons équilibrer le côté gauche yin et le côté droit yang par une respiration alternée (Nadi Shodhan Pranayama). Pour cette technique, vous pouvez vous référer toujours au livre de Swami Satyananda Saraswati cité ci-dessus, aux pages 250 et 251, pour les deux premières étapes. Voici la technique :

· On commence en position assise par mettre les mains sur les genoux, en redressant le dos et la tête et en relâchant tout le corps. On se concentre pendant quelques instants sur le corps et le souffle.

· Ensuite, on place la main droite de la façon suivante : index et majeur entre les sourcils, qui doivent rester en place pendant tout l’exercice. Pouce contre la narine droite et annulaire contre la narine gauche.

· On ferme avec le pouce la narine droite. On inspire et expire par la narine gauche 5 fois.

· Ensuite, on ôte le pouce de la narine et on ferme la narine gauche avec l’annulaire. On inspire et expire par la narine droite 5 fois.

· Ensuite, nous pratiquons la respiration alternée proprement dite : on ferme la narine droite avec le pouce et on inspire par la narine gauche. À la fin de l’expiration, on ferme la narine gauche avec l’annulaire, on retire le pouce et on expire par la narine droite. On inspire par la narine droite et, à la fin de l’inspiration, on ferme cette narine avec le pouce, on relâche la narine gauche et on expire de ce côté. Ceci représente un cycle complet. Nous répétons ce cycle 10 fois dans la pratique proposée cette semaine.



Je vous souhaite une bonne connexion à vos forces masculine et féminine, beaucoup de joie et d’équilibre pour cette pratique et vous dit à bientôt sur le tapis, pour des pratiques liées à l’énergie de printemps.


Namasté

Laura



[1] Swami Satyananda Saraswati, Asana Pranayama Mudra Bandha, p. 107.

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout